Categories
Europe

Le mauvais palmarès de Suez Environnement aux Etats-Unis

En conjonction avec la journée mondiale de l’environnement et le lancement de la campagne nationale « Porteurs d’Eau » de la Fondation France Libertés, l’ONG pour la défense des consommateurs Food & Water Europe publie aujourd’hui un rapport mettant en évidence l’impact environnemental et les problèmes de service infligés aux communautés urbaines et consommateurs américains par Suez Environnement.

Le rapport de Food & Water Europe démontre les échecs de la privatisation de l’eau

Paris, France — En conjonction avec la journée mondiale de l’environnement et le lancement de la campagne nationale « Porteurs d’Eau » de la Fondation France Libertés, l’ONG pour la défense des consommateurs Food & Water Europe publie aujourd’hui un rapport mettant en évidence l’impact environnemental et les problèmes de service infligés aux communautés urbaines et consommateurs américains par Suez Environnement.

Intitulé « United Water: le mauvais palmarès de Suez Environnement aux Etats-Unis », le rapport souligne la manière dont l’entreprise, basée à Paris, a acquis une grande notoriété pour ses problèmes de facturation erronée, sa maintenance insuffisante des systèmes, ses délais importants pour les réparations, et ses réductions d’effectifs avec pour seul objectif d’accroitre ses profits, au détriment de l’environnement et de la sécurité des consommateurs.

« Grace à l’accélération du mouvement pour la promotion de l’eau comme un bien commun de l‘humanité en France et ailleurs, le moment est arrivé pour établir un examen critique des antécédents de Suez et de démystifier le mythe que le secteur privée est plus efficace et rentable dans la provision de l’eau potable et le traitement des eaux usées, » a déclaré Wenonah Hauter, directrice exécutive de Food & Water Europe. « Même aux Etats-Unis, oú la règlementation est plus sévère que dans des pays en voie de développement, Suez a été incapable de fonctionner de manière responsable ou efficace. »

Opérant sous le nom d’United Water aux Etats-Unis, Suez a poursuivi une stratégie de prise en charge des systèmes d’eau municipaux, devenant ainsi le deuxième opérateur privé de réseaux d’eau municipaux aux États-Unis. En 2009, la société a servi 7,2 millions clients dans 26 états.

Pourtant, cette expansion et sa piètre performance lui a coûté cher. Plusieurs municipalités, comme Atlanta, en Géorgie, Milwaukee, au Wisconsin, Gary, en Indiana, et Glouster, au Massachussetts ont mis fin à leurs contrats à durée indéterminée avec l’entreprise après avoir souffert de sérieux retards de maintenance, de contaminations d’eau potable et d’une gestion inadéquate des paiements de factures.

Face à des réseaux d’eau vieillissants et une pénurie de fonds, les sociétés d’eau comme Suez cherchent à obtenir de nouveaux contrats en essayant de capitaliser sur la crise infrastructurelle croissante qui affecte de nombreux réseaux d’eau propre et d’eau potable aux Etats-Unis. Lorsque les intérêts privés s’accaparent des ressources d’eau, le prix de l’eau finit très fréquemment par augmenter. Gary, en Indiana, qui a mis fin à son contrat avec United Water cette année, prévoit d’économiser 8 millions de dollars par an en restaurant la gestion publique de son système d’eau.

Les consommateurs ont également souffert financièrement dans le cadre du service d’United Water. North Brunswick, au New Jersey, a annulé son contrat avec l’entreprise en 2006, après que les clients aient leurs factures augmenter de 100 à 200 pour cent.

« Les nombreux problèmes rencontrés par les communautés qui ont souffert dans les mains du « service » d’United Water illustrent pourquoi le mouvement pour la cessation de la privatisation de l’eau gagne du terrain partout dans le monde. Les gouvernements doivent assumer la responsabilité pour la fourniture de cette ressource essentielle afin de s’assurer qu’elle soit propre, abondante et abordable pour tous », note encore Hauter.

Food & Water Europe est un programme de Food & Water Watch, une ONG à but non-lucratif représentant les droits des consommateurs basée à Washington, DC, qui vise à garantir une eau propre et une alimentation sûre en Europe et dans le monde. Nous luttons contre le contrôle et l’abus de nos aliments et des ressources en eau par l’industrie en donnant aux citoyens les moyens d’agir et de transformer la conscience collective autour de ce que nous mangeons et buvons.

Pour lire le rapport, visitez www.foodandwaterwatch.org/world/europe/reports/united-water/

Pour plus d’informations, visitez www.foodandwaterwatch.org/world/europe/

Contact: Gabriella Zanzanaini, Food and Water Europe, Brussels

[email protected], +32488409662